La justice espagnole lève le blocus de 200 000 personnes en Catalogne

Un tribunal local a annulé une ordonnance de mise en quarantaine de plus de 200 000 personnes dans la région espagnole de Catalogne après l’infection du nouveau coronavirus (COVID-19), a rapporté France Press.

Les autorités catalanes ont ordonné l’isolement de la ville de Lleida et des environs une semaine après que la région a été placée sous un blocus moins strict.

« Le tribunal de district de Lleida a décidé de ne pas ratifier les mesures de la décision du 12 juillet », a écrit la Cour suprême catalane sur son compte Twitter, bien que la décision puisse faire l’objet d’un appel.

Le chef des autorités sanitaires catalanes, Alba Verges, a déclaré que les autorités cherchaient des moyens de résoudre la question juridique, insistant sur le fait que les mesures étaient cruciales.

« Nous ne les aurions pas pris si ce n’était pas absolument nécessaire », a-t-elle déclaré à une station de radio locale, exhortant les résidents à rester chez eux malgré la décision du tribunal.

Plus de 70 grappes de coonovirus ont déjà été identifiées en Espagne, la région autour de Lleida étant parmi les plus touchées.

Les autorités établissent un lien entre ces nouvelles flambées et les travailleurs agricoles saisonniers qui cueillent des fruits dans le nord de l’Espagne.

D’autres groupes ont été identifiés dans les régions du nord-ouest de la Galice et du Pays basque, où se sont tenues dimanche les premières élections régionales du pays.

Laisser un commentaire